Aujourd’hui, je suis heureux de vous proposer une entrevue avec mon collègue préparateur physique Ludo Bois.  Ludo et moi avons commencé à échanger sur la préparation physique il y a quelques années déjà.  Nous nous sommes également rencontré lors de ces deux visites au Québec pour jaser préparation physique.  Bonne lecture

XR Performance (XRP): Bonjour Ludo! Merci de nous accorder un peu de ton temps pour cette entrevue.  Pourrais-tu te présenter et nous donner un bref résumé de ce qui t’a amené à exercer le métier de préparateur physique?

Ludo Bois (LB): Bonjour Xavier! Je m’appelle Ludovic Bois. J’ai 25 ans et je suis préparateur physique professionnel depuis 4 ans maintenant dans la région de Limoges en France.  Le sport a toujours été ma passion et j’ai grandi avec lui. Je pratique encore l’escalade et depuis un an, je me suis mis au Crossfit afin de voir ses effets! C’est donc naturellement que je me suis tourné vers une formation en rapport avec le sport même si au tout début j’hésitais beaucoup avec la kinésithérapie du sport (physiothérapie pour vous). J’ai commencé en STAPS à Limoges avec une licence Entraînement Sportif, puis une maîtrise Sport-Santé obtenue à Clermont-Ferrand et un Diplôme Universitaire en Évaluation et Préparation Physique (promo Cazorla/Bosquet) validé à Poitiers. J’ai par la suite réalisé d’autres formations/certifications privées comme le «Crossfit Level One» très récemment.

Au niveau de mon travail, j’interviens actuellement avec le Limoges Hand 87 (N1) en Handball, le Pôle Espoirs Handball masculin et féminin du Limousin (structure accueillant les meilleurs jeunes de la région) ainsi que des  sportifs comme Nicolas Roi Sans Sac, champion de France de Karting  long circuit en KZ125.

XRP: Nous avons eu la chance d’échanger via les médias sociaux et de se rencontrer lors de ta première visite au Québec en été 2012.  Qu’est-ce qui t’a amené à faire ce voyage au Québec?

LB: Pour plein de raisons (lol)! Premièrement, je voulais voir ce qui se faisait ailleurs, comment les autres travaillaient, leur ouverture, leur culture. Et puis à ce moment là, je me posais pas mal de questions sur ma vie professionnelle, car le métier est très restreint en France, voir complètement sous-estimé. De part mes formations, je suis tombé sur une personne qui a beaucoup comptée pour moi, Raymond Veillette, que tu connais bien je crois! Il m’a proposé de venir le suivre sur son lieu de travail avec les footballeurs universitaires et les joueurs de hockey sur glace! Bref, après y avoir un peu réfléchi, j’ai pris mon ordi et j’ai réservé mon billet d’avion. Ça a vraiment été une superbe expérience et je ne regrette absolument pas. C’est d’ailleurs pour ça que j’y suis revenu l’année suivante pour continuer à échanger avec Ray, toi et d’autres. Et puis, j’ai rencontré des gens supers dans un cadre de vie que j’ai énormément apprécié.

Ludo (à gauche) avec Raymond Veillette et ses stagiaires sur le terrain du PEPS de l'Université Laval

Ludo (à gauche) avec Raymond Veillette et ses stagiaires sur le terrain du PEPS de l’Université Laval

XRP: Tu es responsable de la préparation physique pour le club de handball de Limoges, le Limoges Hand 87.  Le handball est un sport peu connu ici en Amérique du Nord.  Peux-tu nous décrire ce sport et les qualités physiques pour le pratiquer à un haut niveau?

LB: Oui tout à fait, et c’est vrai que ce sport est très européen et magrébin. Il ne s’est exporté qu’en Amérique du Sud avec l’Argentine chez les hommes ou le Brésil chez les filles qui progressent de façon spectaculaire.  Une équipe est composée de 7 joueurs (1 gardien + 6 joueurs de champ), le terrain fait 40m sur 20m. Il y a une zone en demi-cercle autour de chaque cage de but à 6 m. Le but est de marquer plus que l’adversaire durant 2*30min de jeu. Pour marquer, il faut tirer un ballon et battre le gardien sans prendre appuis au sol dans le demi-cercle devant le but. Il faut bien évidement battre la défense pour augmenter ses chances de marquer. (je t’ai mis un petit lien pour voir un peu à quoi ça ressemble: ICI).

C’est un sport collectif avec beaucoup de duels, très physique, tous les postes sont assez différents au final. Pour simplifier, il y a un gardien de but où explosivité, vitesse de réaction et souplesse sont les qualités primordiales. On peut compléter avec les ailiers qui sont très agiles, avec une grosse capacité à accélérer ou changer de rythme, très explosif. Le demi centre peut aussi rentrer dans cette catégorie ou alors celle de l’arrière qui lui est puissant, aussi bien au niveau des jambes que du haut du corps. Enfin le pivot, c’est de la puissance pure avec un gainage paré à toute épreuve.  Il doit pouvoir bloquer un défenseur ou s’arracher de son marquage.

Après je rajouterais la nécessité d’avoir la capacité à réitérer tous ces efforts puissants ou explosifs.

XRP: J’ai lu beaucoup d’articles de Martin Buchheit, qui semble être un préparateur physique de renom dans ce sport du handball.  Est-ce que ses travaux ont un impact sur le travail que tu fais avec le Limoges Hand 87? Quelles sont tes autres influences dans ta programmation de l’entraînement en handball?

Martin Buchheit est tout simplement l’un des premiers auteurs à avoir travaillé sur le Handball. Il a proposé des choses nouvelles lorsque la préparation physique en France était clairement au commencement. Son test 30-15IFT est très simple à mettre en place et facile à utiliser pour travailler la capacité à réitérer les efforts. Certes, il ne donne pas véritablement la VMA (Vitesse Maximale Aérobie), mais personnellement, je n’en vois pas l’intérêt dans un sport collectif où il y a tant à travailler sur des points bien plus précieux comme la prévention des blessures, le développement de la puissance ou l’agilité. Il a réalisé 4 DVD sur la préparation physique en Handball, dont deux spécifiques sur le développement du jeune. C’est pour moi la base de tout entraîneur ou préparateur physique en Handball (même venant d’ailleurs). Malgré le fait que je trouve parfois que la capacité à réitérer les efforts est mise trop en avant.

Sinon, je me suis beaucoup tourné vers le travail de Raymond Veillette, surtout sur la prévention des blessures aux adducteurs chez ses hockeyeurs ou encore le développement de la puissance avec l’haltérophilie. Vers Inigo Mujika ou Aaron Coutts pour les aspects affûtage, monitoring, récupération; vers Denis Riché en ce qui concerne l’alimentation/entraînement, car il dit ce qu’il pense, il n’hésite pas à s’opposer à certaines dérives de la médecine. Je rajouterais également Joe DeFranco ou Kelly Starrett pour le côté musculation/mobilisation. Après, il y en a tant d’autres sur des points précis. Ce serait trop long à lister ici ! Je n’oublie pas que tes articles sont également des éternels rappels ou mises à jour, tout comme ceux de Xavier Barbier; c’est d’ailleurs cela qui m’a donné envie à mon tour de partager avec mon blog.

XRP: Tu as récemment inauguré ta nouvelle structure, Expression Athlétique.  Peux-tu nous parlé de ta motivation à démarrer ta propre entreprise et quels services tu offres aux sportifs?

J’ai toujours eu envie d’être mon propre patron si on peut dire; ne pas avoir de compte à rendre à quelqu’un qui n’y connaît rien. Quand je réalise un programme, c’est pour aider l’athlète à avancer, à progresser. Il n’y a pas une clause disant qu’il va être champion du monde par la suite. Pourtant, parfois, certaines personnes ou structures pensent de cette façon. Cette entreprise est un peu le début de mon histoire dans un domaine qui me tient à cœur: la préparation et le suivi de sportifs ou personnes voulant améliorer leur santé par le sport. Pour l’instant, je n’ai pas de salle, mais c’est en cours et ça avance! Le but est de commencer à faire parler de la structure dans la région, car je suis encore jeune et mon réseau n’est pas vaste. Je peux même dire qu’il est plus développé ailleurs en France que dans ma région!

Au niveau «Services», je propose un suivi construit avec le sportif (ou même une personne voulant réaliser un objectif de santé) et je mets comme seule condition d’avoir au moins une séance de coaching toutes les deux semaines. Je n’aime pas fournir un programme à une personne que je ne verrai jamais, qui réalisera peut-être les mouvements de la mauvaise façon sans avoir la possibilité d’être corrigé. Sinon, le coaching  individuel ou semi-privé (2 à 5) est ce qui est le plus intéressant dans mon travail, mais aussi le plus efficace pour le client.

Par la suite, je proposerai sans doute des cours de Crossfit encadré, car je trouve le concept intéressant pour faire retrouver un sacré fitness de base à des sédentaires ou sportifs amateurs. J’aime également cet aspect du dépassement de soi et de développement global. Par contre, je suis totalement contre le fait de le proposer à la place d’une préparation physique… C’est complètement stupide et dangereux. Les gens pensant le contraire n’ont jamais suivi une véritable préparation à mon sens ou ne pratiquent pas à bon niveau un autre sport…

XRP: Finalement, qu’est-ce qui attend Ludo Bois le préparateur physique et la structure Expression Athlétique au cours de la prochaine année?

J’espère pouvoir lancer la salle en septembre 2014 sur Limoges et que le public limougeaud répondra présent! Personnellement, j’aimerais toucher un autre public de sportif de haut niveau, individuel ou collectif, pour passer un autre palier. Il y a deux sports qui m’attirent énormément, car il y a du boulot dans les clubs français, c’est le basket et le triathlon 😉

En tout cas, je te remercie pour cette interview, bonne continuation à XR Performance qui a un préparateur physique de qualité, quelqu’un d’ouvert d’esprit avec qui il est bon de jaser!

À bientôt!

——————————————————————————————–

Vous pouvez visiter le site web d’Expression Athlétique en cliquant sur le lien suivant: http://www.expressionathletique.com/

Vous pouvez également suivre les activités d’Expression Athlétique sur les différents médias sociaux:

Twitter: @ExpressionAthlt

Facebook: facebook.com/ExpressionAthletique

Google+: /+Expressionathletique

YouTube: /ExpressionAthletique