Le travail d’un kinésiologue ou préparateur physique exige beaucoup plus que de mettre en commun de simples exercices afin de créer une séance d’entrainement. Un processus de réflexion et une justification du choix des différents exercices qui composent la séance sont indispensables, que cela soit pour un athlète individuel ou une équipe. Lorsque l’on examine le processus d’entrainement tel que décrit par Dupont & Bosquet (2009), bien avant de choisir les exercices, il faut au minimum connaitre les exigences globales associées au sport. Pour quelqu’un qui possède peu de connaissances sur un sport donné, une recherche de la littérature est nécessaire, autant au niveau physiologique que biomécanique. Ensuite, il est important de pouvoir discuter avec les entraineurs sportifs, les athlètes ou d’autres intervenants afin d’en apprendre davantage sur la culture du sport. Par exemple, on ne peut pas entrainer des joueurs de football comme l’on entraine des joueurs de soccer, comme on n’entraine pas des athlètes féminins comme des athlètes masculins, tout simplement à cause des personnalités qui sont différentes ou de la dynamique de ces groupes par exemple.

Boucle itérative

1. Analyse de la tâche/Modèle de compétition

2. Évaluation de l’athlète

3. Comparaison de l’évaluation avec le modèle de compétition

4.Objectifs d’entrainement

5.Paramètres d’entrainement (méthodes, exercices)

6. Périodisation de l’entrainement

 7. Comparaison entre les résultats obtenus à l’entraînement et en compétition avec le modèle de compétition

Une fois l’analyse de la tâche complétée, il convient alors de réaliser quelques tests afin d’identifier le point de départ de l’athlète. Ces tests peuvent être réalisés à intervalles réguliers ou faire partie intégrale de l’entrainement sur une base hebdomadaire ou même au quotidien. Après avoir fixé les différents objectifs d’entrainement, que cela soit avec l’athlète et/ou en collaboration avec l’entraineur, le thérapeute ou autre intervenant, il est possible de mettre en place son répertoire d’exercices.

Ce répertoire d’exercices comptera plusieurs catégories d’exercices, de l’échauffement aux exercices réalisés en salle de musculation en passant par les exercices de sprint, de sauts ou de changements de direction par exemple. Ce répertoire sera influencé par les exigences du sport, le niveau des athlètes que l’on entraine et aussi par sa propre philosophie d’entrainement. Ainsi, pour une kinésiologue travaillant avec plusieurs sports, il est possible de posséder plusieurs répertoires d’exercices. Ce répertoire devrait aussi comprendre plusieurs progressions et régressions d’exercices afin de combler les besoins des athlètes de différentes disciplines parce qu’il y a fort à parier que ceux-ci présenteront différents besoins, différents bagages d’entrainement et aussi différents niveaux de compétence. Si l’on propose une approche centrée sur l’athlète, il est possible d’utiliser ce répertoire d’exercices afin que les athlètes puissent choisir eux-mêmes certains des exercices à réaliser à l’entrainement. Attention, cela ne veut pas dire qu’ils doivent choisir que les exercices qu’ils désirent, mais que ceux-ci sont impliqués dans le processus de sélection des exercices. Il est de la responsabilité du kinésiologue/préparateur physique d’être en accord avec le choix d’exercice de l’athlète ou de lui proposer des alternatives selon ses besoins.

Avec le temps, ce répertoire d’exercices pourra inclure de nouveaux exercices, de nouvelles méthodes d’entrainement, des conseils sur la récupération, etc. Il se peut aussi que ce répertoire soit simplifié, pour mettre l’accent sur les exercices essentiels pour supporter la performance dans un sport.

Toutefois, il s’agit bien plus que d’y mettre tous les exercices que l’on connaisse ou que l’on voie sur les médias sociaux. Il s’agit plutôt, selon moi, de peaufiner son approche afin de mieux encadrer un athlète pour que la préparation physique, réalisée souvent en parallèle au développement technique ou tactique, puisse permettre un meilleur transfert à la pratique sportive.

Référence

Dupont, G., & Bosquet, L. (2009). Méthodologie de l’entraînement. (P. Laure & G. Millet, Éd.). Paris, France: Ellipses