Les essentiels d’un gym de performance

L’entraînement pour un athlète n’est pas quelque chose de tout repos.  Plusieurs variables doivent être prises en considération pour obtenir des résultats optimales: nutrition, entraînement, supplémentation, récupération, etc.  Pourtant, il est indispensable d’avoir un environnement qui est adapté aux besoins de l’athlète.  Beaucoup s’entraînent malheureusement dans des gyms commerciaux et n’ont pas accès à tout l’arsenal qui leurs permettront de se développer.  Néanmoins, il est toujours possible d’obtenir des résultats appréciables quand de tels gyms de performance ne sont pas disponibles dans notre région.
.
Par contre, lorsqu’il existe un centre de performance à proximité de chez soi et que l’on est un athlète, il faut aller s’entraîner là-bas.  Dans un monde idéal, vous pourrez retrouver plusieurs équipements spécialisés au développement sportif.  Je vous présente ci-contre ma description de ce que l’on devrait retrouver dans un centre de performance.  Il est à noter que l’équipement qui s’y retrouverait serait choisis en fonction de ma philosophie d’entraînement et du budget disponible, bien sûr.  D’autres entraîneurs auront donc différents besoins en équipements.
.
Commençons avec les essentiels:
.
La cage à squat (complète ou half): Pièce maîtresse d’un centre de performance et qui est souvent manquante dans les gyms commerciaux.  On peut y exécuter un nombre presque infini d’exercices, à commencer par la squat.  On peut y faire du bench press, des chin-ups, des inverted rows, des dips si on a la barre comme accessoire, etc.  Par contre, pour exécuter des mouvements unilatéraux comme le reverse lunge ou le bulgarian split squat avec une barre, je vous recommande d’opter pour la demie-cage.  Vous n’aurez pas à vous soucier d’accrocher la structure de la cage pendant l’exécution du mouvement.  Inconvénient de la demie-cage, on peut difficilement jumeler deux exercices (squat et chin-ups par exemple) exécutés en même temps par deux athlètes.  Vos besoins dépendront du format de séance que vous utilisez.
.

Pour ajouter un peu de mordant à la cage à squat et augmenter le niveau de testostérone dans le gym, il est possible d’y ajouter des chaînes et des élastiques de résistance afin de jouer avec la courbe de force lors d’exercices tels que le squat, le soulevé de terre et le bench press.  Ces accessoires sont populaires auprès d’entraîneurs qui utilisent la méthode Westside pour entraîner leurs athlètes et/ou qui s’inspirent de ces techniques afin de faire progresser leurs athlètes plus rapidement.

Si, par contre, vous voulez solliciter le travail de la puissance musculaire, il est possible que vous ayez également besoin d’équipements spécialisés.  Pour développer cette qualité musculaire, on peut soit travailler avec des charges légères (30-70% du 1RM) déplacées à grande vitesse dans des exercices classiques (squat, bench, deadlift), soit utiliser des exercices de pliométrie (sauts qui utilisent le principe d’étirement-raccourcissement pour exprimer l’énergie accumulée dans les tendons et autres structures dans une activité suite à une contraction excentrique) ou réaliser des exercices d’haltérophilies.  Cependant, pour exécuter ces mouvements, il faut posséder l’équipement nécessaire, c’est-à-dire une plateforme d’haltérophilie, une barre d’haltérophilie et des bumper plates.  Toutefois, si on ne possède pas d’équipement d’haltérophilie, rien ne nous empêche d’utiliser des ballons médicinaux pour travailler la puissance musculaire.  On travaillera simplement davantage l’aspect vitesse que le côté force de la force-vitesse.
.

 

Par la suite, un des accessoires les plus sous-estimés dans une salle d’entraînement est probablement le slideboard.  Ce dernier peut être utiliser comme outil de conditionnement pour les déplacements latéraux, mais aussi pour effectuer divers exercices, tels que le reverse lunge, le bodysaw, le leg curl, les push-ups, etc.
.

Un autre essentiel est le Glute-Ham Raise.  Ce banc permet la réalisation de plusieurs exercices, notamment ceux de la chaîne postérieure (ischios-jambiers, fessiers, érecteurs du rachis), en plus de permettre une grande possibilité d’exercices du tronc (voir les vidéos de James «Smitty» Smith et du Diesel Crew).  On peut même y installer des élastiques de résistance pour augmenter le niveau de difficulté.

Ensuite, tout centre de performance se doit d’avoir un functional trainer.  Les poulies permettent une multitude d’exercices pour le haut du corps, le tronc et le bas du corps.
.

 

Le TRX est maintenant devenu un accessoire essentiel dans les salles de musculation.  Encore là, le choix d’exercices est multiple.  Néanmoins, je crois qu’il faut être prudent dans la sélection des exercices, car certains représentent des progressions plus avancés que ce que la plupart des gens peuvent réaliser.  Je pense notamment au TRX rollout pour contrer le mouvement d’extension au niveau de la musculature du tronc.  Cette exercice débute avec la planche abdominale pour progresser vers l’utilisation d’une roulette et du slideboard avant de passer au TRX.  Avec cet accessoire, la demande pour la stabilité est grandement accrue.
.
.
Finalement, les deux derniers accessoires sont souvent indissociables.  Il est beaucoup plus simple d’utiliser le prowler en ayant accès à une surface de gazon synthétique pour l’espace que l’on dispose.  Bien sûr, on peut se débrouiller sans turf, mais vous aurez probablement à éviter certains obstacles et à diminuer la distance parcourue.  Puis, quoi de mieux qu’un gazon moelleux quand le prowler vient de nous enlever le petit peu de vie qui nous restait après un intense entraînement!
.

6 réflexions au sujet de “Les essentiels d’un gym de performance

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *