Modifier son programme sur le go

Il y a fort à parier que vous avez sûrement dû changer votre routine d’entraînement à plus d’une reprise, car le gym où vous vous entraînez était rempli à pleine capacité.  Quoi faire lorsque cela se présente?  Se laisser abattre n’est pas une option.  Il est donc important d’avoir un plan B ou simplement savoir apporter les ajustements nécessaires à son programme d’entraînement pour en tirer le maximum dans ces conditions.  Aujourd’hui, je vous partage ma première expérience dans ce genre de situation avec les Martlets, l’équipe féminine de basketball à l’Université McGill.

Mercredi soir, les filles avaient une pratique de basketball d’une durée de 2 heures; de 17h30 à 19h30.  Tel que convenu avec l’entraîneur-chef, ce dernier s’occupe de l’aspect technico-tactique de la pratique pour la première heure et je prend ensuite le relais pour l’aspect préparation physique.  Au menu en salle de musculation, RDL to shrug ou high hang pull pour celles qui maîtrisent le mouvement pour un total de 3 séries, deux paires (One-leg squat off box + Chin-ups en isométrie & One-leg SLDL + Standing DB military press) et un exercice pour les abdominaux.

La première partie de la pratique était très exigeante sur le plan cardiovasculaire.  J’ai chronométré des actions continues (jusqu’à 2 minutes sans interruption) de la part des joueuses lors de simulations.  Que des transitions attaque-défense sur le court pendant 2 minutes.  Je me suis vite rendu compte que l’entraînement en puissance tel que prévu ne serait pas efficace.  J’ai donc rayé cette partie de la séance.  Une fois arrivés à la salle de musculation, il y avait déjà sur place des athlètes-étudiants de d’autres sports qui occupaient 2 des 4 plateformes d’haltérophilie.  Difficile pour moi de suivre l’entraînement tel que prévu initialement.  J’ai donc divisées les filles en deux groupes; l’un débuterait avec la paire #1, le second avec la paire #2 et interchangeraient les exercices après avoir réalisé leurs 2 séries de 8 répétitions.  Enfin, les filles qui ont terminé plus tôt ont pu prendre de l’avance dans l’entraînement du tronc.  Temps total de la séance: 30 minutes.

Ce que je retire de cette séance est que le contenu de la séance de musculation sera grandement influencé par le contenu de la pratique.  S’il est possible de débuter en salle de musculation, l’entraînement sera axé sur le développement de la force-vitesse et de la force maximale.  Le nombre d’exercices sera limité, ainsi que le volume afin de ne pas induire une fatigue qui nuira à la pratique qui suivra immédiatement la séance.  Si la séance de musculation a lieu en deuxième moitié de pratique, le focus sera sur le développement des qualités physiques en présence de fatigue.  Les exercices sélectionnés permettront aussi l’entraînement simultané du plus grand nombre de joueuses possible.

Bref, il est clair que l’environnement dans lequel je vais œuvrer ne sera pas optimal.  Néanmoins, cela représente un défi intéressant à relever et me poussera vraiment à utiliser ma capacité de m’adapter aux imprévus.  Surtout quand tu as qu’un nombre limité d’équipements et d’espace à ta disposition.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *