Donner un thème à ses séances d’entraînement

Pour plusieurs, il peut être parfois difficile de suivre à la lettre son plan d’entraînement.  Pourtant, le plan d’entraînement n’est nul autre qu’un guide.  Il faut parfois dévier de son chemin pour s’adapter à la réalité de la vie quotidienne.  Un concept intéressant à cet égard est la périodisation en auto-régulation ou «cybernetic periodization».  Décrire en détails ce qu’est la périodisation en auto-régulation est au-delà du but de cet article.  Néanmoins, cette périodisation consiste à augmenter ses charges et ajuster ses efforts à son propre rythme.  Les gains sont assez intéressants, étant similaires à ceux que l’on peut obtenir grâce à l’utilisation d’une périodisation ondulatoire.

Pour se faire, j’ai expérimenté avec l’attribution d’un thème pour chaque séance d’entraînement que je réalise.  Par exemple, ma première séance de la semaine a pour thème: développement de la puissance.  Cette séance comprend 3 variations d’exercices d’haltérophilie de 1-3 répétitions ainsi qu’un ou deux exercices pluri-articulaires avec 3-5 répétitions.  L’intensité est variable, puisque je suis toujours en train de perfectionner ma technique de l’haltérophilie ;).  Je ne me donne pas vraiment un nombre de séries à atteindre; cela dépend de mon «feeling» et du temps que j’ai à ma disponibilité.  Si j’avais à inclure une séance de développement de la vitesse sur piste d’athlétisme, celle-ci serait alors réalisée comme première séance d’entraînement de ma semaine.

Ensuite, une autre séance pourrait avoir comme thème le développement de la force, où j’utiliserais des exercices comme le squat, le chin-ups, le bench press et le soulevé de terre à raisons de 3-5 séries de 3-8 répétitions selon l’objectif poursuivi.  Une autre séance pourrait avoir comme thème la récupération et inclure davantage d’exercices réalisés avec des charges plus légères avec un plus grand nombre de répétition ou un entraînement aérobie comprenant du vélo stationnaire ou de la course continue ou des courses tempo.

Je sais que certains diront que l’interaction de toutes ces séances peut être contre-productifs (périodisation concurrente), mais puisque je n’ai pas pour l’instant d’objectifs précis en terme de performance sportive, cela m’est plus ou moins égal pour le moment.  Mon but est tout simplement de maintenir la forme cardiovasculaire, améliorer ma technique et maintenir ma force maximale pour ainsi challenger les joueurs de football de McGill lors des séances de course si j’en ai le désir ;).  Je me laisse ainsi la chance de modifier mon entraînement selon mes besoins du moment tout en me gardant une bonne réserve d’énergie si je souhaite pousser la machine.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *