Pourquoi la période de transition?

Samedi soir dernier avait lieu la finale du Bol d’or, la finale du championnat au football collégial.  Le match opposait les Triades de Lanaudière au Noir et Or du Cégep de Valleyfield.  Un match revanche pour les Triades puisqu’ils avaient subit une cuisante défaite plus tôt dans la saison aux mains de ces mêmes Noir et Or.  Le match a été âprement disputé, mais les Triades ont finalement manqué de temps pour compléter leur remontée.

Maintenant que la saison 2012 est derrière nous, il est temps de prendre du temps pour se reposer et refaire le plein d’énergie avant d’entreprendre la préparation en vue de la prochaine saison.  Pour se faire, les athlètes se trouvent présentement dans une phase que l’on appelle la phase de transition.  Dans cette phase qui suit habituellement une saison de compétition ou plusieurs événements de grande importance, l’accent est mis sur la récupération physique et psychologique ainsi que sur la correction des déséquilibres musculaires associés à la pratique du sport.

La première étape consiste en un repos d’une durée de 2-4 semaines.  Pendant cette période, on suggère aux athlètes de rester loin de la salle de musculation, de pratiquer des activités physiques très générales et de faible intensité comme la natation, le vélo, la marche, etc.  On souhaite cependant limiter la période d’inactivité afin de ne pas trop perdre les adaptations cardiovasculaires, de force, de puissance et de vitesse.

Par la suite, l’entraînement en salle de musculation peut reprendre à une intensité plus faible avec comme objectif de corriger les déséquilibres musculaires, établir une bonne amplitude de mouvement, maintenir ou améliorer son endurance cardiovasculaire (selon les besoins de l’athlète et du sport) et prendre en charge la réhabilitation des blessures s’il y a.  Par exemple, dans le sport du football, les actions au cours des pratiques et des matchs requièrent davantage de mouvements de poussée comparativement aux mouvements de tirade.  Pendant la phase de transition, il est donc logique de prescrire plus d’exercices de tirade que d’exercices de poussée, souvent à un ration de 2:1.

Cette période est également un moment propice pour travailler sur la maîtrise de nouveaux exercices comme l’haltérophilie par exemple.  Suite à la saison 2011 de football avec les Redmen de l’Université McGill, nous avons introduit les mouvements d’arraché, d’épaulé et de jeté avec des charges contrôlées afin de renforcer la bonne exécution des exercices.  Pour plusieurs, le fait de répéter les mouvements à chaque jour leur a permis de perfectionner leur technique et ainsi pouvoir, à plus long terme, soulever des charges plus lourdes avec une meilleure technique et plus de confiance.

En conclusion, bien que beaucoup de jeunes athlètes souhaitent retourner dans la salle de musculation le plus rapidement possible, il est important de prendre le temps de se remettre physiquement et mentalement de la saison qui vient tout juste de se terminer.  La phase de transition permet de faire un retour sur les performances en saison, évaluer la condition physique actuelle de l’athlète et établir un plan d’actions pour la prochaine période de préparation.  N’oubliez pas que la préparation physique est un processus à long terme et qu’une bonne planification, comprenant des périodes de repos au moment jugé adéquat, vous évitera bien des maux et optimisera votre performance.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *